Le petit journal de l'association

les jardins de bereba n° 8

logo_lepetitjournal.jpg
N° 8 - MARS 2020

Des informations de votre association sur la période de Mars 2019 à Mars 2020

Nous devions nous rendre à Béréba en Janvier 2020 mais les conditions sécuritaires du Burkina nous ont contraints à annuler notre séjour. Et nos amis burkinabés, pourtant toujours très optimistes, nous ont fortement déconseillé de nous déplacer dans leur pays. Fort heureusement dans la région de Béréba il n’y a eu, jusqu’à ce jour, aucune agression à déplorer, mais à Ouagadougou et Bobo-Diolasso les risques sont importants.

La prudence l'a donc emporté et nous avons renoncé avec regret à notre voyage annuel. De ce fait, un suivi de nos actions via internet, WhatsApp et téléphone a remplacé nos pérégrinations habituelles avec le concours de nos fidèles amis : Adama, Abou, Fidèle et Monsieur Faustin Sanon, inspecteur des écoles, qui nous apporte une aide précieuse.


Le point par thème de nos actions principales :


Les 20 pompes des écoles :


La plupart des pompes fonctionnent correctement mais nécessitent un entretien régulier et des réparations de moins en moins espacées. Nous contribuons à l’achat des pièces utiles à leur dépannage et les parents d’élèves rémunèrent le réparateur. Nous vous rappelons que toutes les pompes ont été sécurisées par nos soins et que les enseignants sont les seuls à posséder les clés des cadenas.


Cependant, en dépit de nos soins, deux d’entre elles particulièrement usées deviennent trop couteuses en entretien et nous envisageons de les remplacer. C’est un investissement non négligeable, puisque de 1500 € pour une pompe et sa margelle. Nous possédons déjà le financement pour 1 pompe. Nous installerons vraisemblablement des pompes Volonta plus résistantes.

 

Est-il nécessaire de rappeler que l’eau est essentielle à la santé des enfants mais aussi l’arrosage de nos jardins d’école … qui nourrissent ces mêmes enfants ?
 

Pompe de Béréba que nous devons changer Les enfants en rang pour remplir leur gourde

Pompe de Béréba que nous devons changer
Les enfants en rang pour remplir leur gourde

 

L’éclairage de 6 classes :


Nous avons équipé 5 classes, dans 5 écoles différentes, avec un éclairage par panneau solaire et en Octobre 2019 connecté l’école de Béréba au réseau public, et, financé l’éclairage d’une classe. Des cours du soir sont dispensés par les enseignants prioritairement aux enfants, soit environ 300 enfants par jour, mais également à des adultes, actuellement il y aurait plus de 150 inscrits.

 


Les 16 Jardins d’écoles :


Nos jardins d’école ont subi pour 8 d’entre eux des dégâts matériels, conséquence des fortes pluies de la saison 2019, les réparations nécessaires ont été exécutées en Octobre/Novembre. Tous sont très bien cultivés : voir quelques photos ci-dessous. Nous avons fait réaliser 3 jardins supplémentaires à Bomba, Dabéré, et Douro. Les enseignants vont être heureux car, depuis plus de 3 ans, ils nous sollicitaient en ce sens (voir photos).


Actuellement nous sommes à 16 jardins d’école dans le département de Béréba.


Les légumes sont utilisés essentiellement par les cantinières pour améliorer les repas des enfants.

L’inspecteur des écoles suit ces travaux de maraichage avec bonheur, pour le rôle nourricier de ceux-ci bien évidemment, mais aussi pour le côté pédagogique car certains enfants cultivent un jardinet à côté de leur case… Nous l’avions déjà constaté, mais il semble que cela s’étende…
 

Notre premier jardin d’école à Béréba (2012)
Jardin de Doumien Lions Tours Jardin de la France
Jardin de notre partenaire AVE
Jardin de Bankoni Lions de Joué les Tours
Nouveau Jardin de Dabéré
Jardin de notre partenaire SITEK

Nos Jardins maraichers d’un hectare chacun, de Béréba et de Maro :


Le jardin maraicher de Béréba remplit totalement son rôle ; il est superbe (voir photo) et ‘donne’ plus de 3 récoltes par an à la grande satisfaction des 13 jardiniers qui l’exploitent et des villageois qui consomment les légumes récoltés. Les résultats des comptes de l’exercice Octobre 2018/ fin Avril 2019 sont très satisfaisants.


Le jardin « des femmes » de Maro pour sa 2° année a débuté en retard à cause des inondations. Mais « nos » 48 femmes ont rapidement rattrapé ce retard et leur jardin est remarquable (voir photo). Les résultats de la première année sont particulièrement encourageants.
Nous rappelons que ces grands jardins ont été créés dans le but d’apporter des légumes à la population de proximité, mais aussi de donner une activité lucrative aux jardiniers exploitants.


A ce jour nous avons donc 61 personnes qui travaillent à ces jardins et nourrissent au moins 5 à 600 personnes.


C’est pour notre association une grande satisfaction.
 

Jardin Maraicher de Béréba
Jardin Maraicher des Femmes de Maro

Autres travaux réalisés :

 

  • Ecole de Ouani : la chape des 3 classes a été refaite en étroite collaboration avec les parents d’élèves du village et, dans le même temps, une cantine a été bâtie. Les enfants de cette école pourront enfin étudier dans des conditions normales.

  • Nous avons réparé la cantine de Béréba qui était dans un état déplorable (voir photo).

  • Nous avons payé les huisseries pour l’école coranique de Maro

  • Nous avons financé un abri compteur électrique pour l’inspection des écoles travaillent à ces jardins et nourrissent au moins 5 à 600 personnes.

Nouvelle chape de l’école de Ouani
Réfection de la cantine de l’école de Béréba

Nos projets pour 2020

  • Réparation des tables et bancs des écoles : ces travaux ont commencé dans 6 écoles sous la direction de l’inspection des écoles, avec le concours de l’école technique et du menuisier du village de Béréba.

  • Remplacement de 2 pompes : l’une à Maro et l’autre à Béréba. Financement acquis pour 1

  • Réfection de 3 chapes à l’école de Wakuy

  • Achat de 5 machines à coudre pour l’école technique

  • Réparation d’une, voire deux cantines

  • Éclairage d’une classe ou deux … en fonction de notre trésorerie


Nous avons offert à Abou un téléphone avec WhatsApp, ainsi il nous transmet régulièrement des informations avec photos de nos réalisations.

  • Nous remercions chaleureusement toute notre équipe locale ainsi que

  • Monsieur Faustin Sanon toujours à notre écoute.

  • Les enfants, les enseignants et la population du département de Béréba vous témoignent leur reconnaissance pour le bien-être que vous leur apportez

  • Avec ce petit journal, votre Association vous informe, tous les ans, des réalisations et actions menées pour l’amélioration des conditions de vie des enfants et de la population de Béréba.

  • Ces actions ne sont possibles qu’avec le soutien et la confiance que vous nous témoignez.

  • Nous nous attachons à être au plus près des besoins essentiels des enfants et de la population, à toujours requérir leur collaboration et à prendre en compte les conseils avisés des autorités locales.

 

Pour l’Association et au nom de toute l’équipe, acceptez nos sincères remerciements.


Robert Grenier