Le petit journal de l'association

les jardins de bereba n° 6

logo_lepetitjournal.jpg
N° 6 - FEVRIER 2018

Notre séjour s’est déroulé du 26 Janvier au 5 Février 2018, avec Jacqueline et Robert Grenier, Daniel Leauté et Jean-François Blanchet d’Huismes.

 

Nous ont rejoints : Patrice et Marie-Christine Madinier, Philippe et Marie-Pierre Jaubertie du club Lions Olivet Rives du Loiret.

Cette année notre mission était de visiter le plus grand nombre d’écoles possibles, l’école technique, le jardin des maraichers à Béréba, d’étudier le terrain proposé pour le prochain jardin maraicher des femmes du village de Maro, de réaliser l’éclairage d’une autre école et de distribuer des sacs d’écoles aux enfants démunis.
Le club Lions d’Olivet a pour but d’installer des cuiseurs solaires dans les foyers et, à l’avenir, sans doute dans les cantines.

pj6_001.png

Le cuiseur solaire a pour avantage principal d’éviter la corvée de bois et de ce fait de lutter contre la déforestation. 15 appareils ont été installés et une formation à l’utilisation de ce matériel nouveau aura lieu à Ouagadougou pour un groupe de 4 femmes qui seront chargées ensuite de transmettre leur savoir faire. Un technicien local a été formé et sera le correspondant de nos amis Lions.

 
Dès notre arrivée à Ouagadougou nous avons eu le plaisir de rencontrer Madame Tamini (ex ministre) avec qui nous avons échangé sur notre action à Béréba et les objectifs fixés pour ce département. Sur l’intervention de Madame Tamini nous avons pu être reçus par le Directeur du Cabinet du Ministre de l’Education Nationale (ce dernier étant retenu par un mouvement de grève des enseignants). Nous lui avons présenté l’action que nous poursuivions à Béréba : les jardins d’écoles -la fabrication par l’école technique de 300 besaces pour les enfants démunis, la fabrication également de 15 drapeaux pour que toutes les écoles en soient dotées, l’entretien et le suivi des pompes des écoles, l’apport de différentes fournitures dont une trousse à pharmacie par école, les jardins maraichers d’1 hectare déjà créé pour Béréba et pratiquement en route pour Maro.


Nous avons eu un excellent contact avec cette personne et nous espérons qu’il sera suivi. A se demande nous lui communiquerons un compte-rendu de nos dernières démarches.


Arrivée à Béréba où nous avons le plaisir de faire la connaissance du nouvel Inspecteur des écoles avec lequel nous entretiendrons aussi une communication suivie.

pj6_002.png
pj6_003.png

Les Ecoles : Nous avons visité 22 écoles sur les 25 du département.

La mutation de certains enseignants (près de 40 %) et les grèves ont provoqué un certain retard dans tous les domaines, cependant les écoles étaient bien tenues, malgré la vétusté du matériel scolaire : propres à l’intérieur comme à l’extérieur.

 

Les trousses à pharmacie étaient toujours en place et nous avons pu les compléter avec des produits de première nécessité. Les cantines globalement sont en état ; nous sommes intervenus pour en réparer 3. Les dotations en nourriture des enfants sont correctes. Les latrines font toujours défaut malheureusement dans de nombreuses écoles. Cependant cette année 2 écoles ont été équipées de blocs sanitaires, ce qui nous laisse espérer qu’il en sera de même pour les autres…dans les meilleurs délais.
Nous avons distribué plus de 1300 stylos, crayons, et diverses fournitures, 22 ballons de foot et 22 de volleys pour les filles. Mais aussi 350 paires de lunettes de soleil remis aux enseignants, aux maraichers, aux responsables femmes et à nos amis de la Gendarmerie et de la Mairie.


Les Jardins d’écoles :
Nous avons visité tous les jardins, ils sont tous bien exploités par les enseignants et les enfants malgré le retard dû aux grèves. Nous avons inauguré le 13° jardin à Doumien financé par le club Lions de Tours Jardin de la France. Une nouvelle fois nous avons la confirmation que ces jardins apportent un complément bienvenu aux repas des enfants et sont utilisés comme base pédagogique pour l’apprentissage du maraichage. Dans un village nous avons appris que des enfants avaient réalisé des petits jardins près de leur habitation ...Bravo
Nous avons facilité l’arrosage en équipant chaque jardin de tuyaux d’arrosage connectés à la pompe et allant jusqu’au centre du jardin, avec un système « maison » permettant de brancher 3 tuyaux pour arroser les parcelles. Ainsi nous allégeons la tâche des enfants (arrosoirs lourds) et évitons le gaspillage.

pj6_004.png
pj6_005.png
pj6_006.png

Les Pompes des écoles :
Les 18 pompes sont toutes en fonctionnement, la maintenance que nous assurons permet de garantir l’utilisation de celles-ci tout au long de l’année. C‘est un important travail que réalisent nos responsables locaux car ces pompes sont très sollicitées, que ce soit par les 4150 enfants mais aussi les villageois à qui nous ne pouvons pas refuser l’eau…


Eclairage des Ecoles :
Le succès que nous connaissons à l’école de Maro où 2 classes sont éclairées (les enfants ont régulièrement des cours du soir et une trentaine d’adultes y sont alphabétisés) vont nous orienter vers l’équipement d’autres écoles dans le département.
Nous avons donc fait installer lors de notre déplacement, un équipement à l’école de Koura en relation avec le directeur d’école. Puis suivrons en fonction de nos possibilités financières d’autres écoles, les besoins concernent 20 écoles…


Aide aux enfants démunis :
Nous avons fait fabriquer par les couturières de l’école technique de Ouakuy, 300 sacs que nous avons remis aux enfants démunis des écoles visitées. La liste de ces enfants nous a été fournie par l’inspecteur des écoles.
Nous continuerons l’année prochaine à aider ces enfants.

pj6_007.png

Le Jardin des Maraichers de Béréba :
Ce jardin d’un hectare est parfaitement cultivé par les jardiniers, les récoltes sont très bonnes et la commercialisation des légumes se fait sur place : les femmes viennent s’approvisionner directement au jardin. Les cultures principales : oignons, salades, haricots verts, choux, concombres, poivrons, piments, aubergines, courges, et cette année, des pommes de terre… sont appréciées.
Un premier système de goutte à goutte avait été mis en place en 2017 et un deuxième lors de notre déplacement. Nous privilégions la culture raisonnée et le compost est toujours de mise.
Les cultures ont lieu d’Octobre à fin Avril, le jardin occupe 13 jardiniers aidés bien souvent de leur famille ou de jeunes. Les jardiniers ont dégagé de bonnes recettes tout en nourrissant leur famille (en général de 15 à 20 personnes.
Le groupement des jardiniers Tonousse va subir quelques modifications : son président sera désormais Abou notre Jardinier en chef, et de nouveaux trésorier et secrétaire seront prochainement nommés.

pj6_008.png
pj6_009.png

Projet du Jardin des Femmes à Maro :
Nous avons rencontré les femmes du Groupement Samoussi ainsi que le chef de village de Maro, les autorités et le propriétaire du terrain qui pourrait être exploité. Visite du terrain situé à 1 km du village, terrain plat, sans arbres, à proximité immédiate d’une zone humide, l’eau dans les puits est à 4 mètres de profondeur et perdure toute l’année. Donc toutes les conditions sont requises pour réaliser ce nouveau jardin maraicher. Nous allons procéder à sa mise en œuvre en Avril /Mai pour débuter les cultures après la saison des pluies, soit en Octobre/novembre. Une convention a été signée par le Groupement avec notre association pour la prise en charge de 30% des frais engagés qui sera répartie sur 3 ans après un an  d’exploitation.

pj6_010.png
pj6_011.png

Et nous, les femmes, pendant que les hommes étudiaient le terrain, nous avons fait la ronde avec les enfants en chantant bien sûr, tout le répertoire y est passé : Frères Jacques, Maman les petits bateaux, Il était un petit navire, Au clair de la Lune, etc… etc… Et puis nous avons dansé, sur une chorégraphie très personnelle, où seul le plaisir de donner et recevoir, comptait.

L’Ecole Technique :
Cette école comporte 3 branches : la couture- la menuiserie- la mécanique et elle est fréquentée par 78 élèves qui viennent apprendre un métier. Le nouveau directeur est un enseignant de culture générale.
L’année dernière nous avons fourni un lot conséquent de matériel à cette école et lui avons confié la fabrication de 300 sacs -d’autres suivront- contre rémunération (3€ l’unité) et 15 drapeaux.
Le Directeur doit par ailleurs intervenir dans les écoles de proximité pour réparer les bancs et tables : c’est en cours.
Nous réfléchissons également à la confection de vêtements pour les enfants et la formation des jeunes à la technique d’entretien des pompes et l’irrigation.

pj6_012.png
pj6_013.png

En conclusion :
Une nouvelle fois un séjour qui nous a permis de constater que malgré leurs difficultés : mauvaises récoltes dues à la saison des pluies qui ont dévasté les champs de coton cette année et les obstacles rencontrés au quotidien les Villageois respectent et utilisent nos réalisations. Les nombreux remerciements que nous avons reçus témoignent de l’intérêt et de la reconnaissance que les enseignants, les parents d’élèves et les responsables de village portent à l’Association et aux Lions Club. Evidement les sollicitations sont nombreuses et variées mais nous continuerons nos actions sur ce département de façon raisonnable avec le suivi de notre équipe locale.

 

Tous ces résultats concrets nous vous les devons, vous qui nous apportez votre concours. Nous pensons vous en avoir démontré la bonne utilisation dans ce nouveau « Petit Journal ». Nous parlons de vous aux enfants et à la population de Béréba afin qu’ils sachent que vous les soutenez, que vous êtes sensibles à leurs difficultés et que, si nous pouvons poursuivre nos actions, ce sera grâce à vous.

pj6_014.png